Tout sur le vélo à assistance électrique

L’achat d’un vélo électrique est souvent motivé par une découverte, un essai, même rapide, qui ne laisse pas indifférent. On aperçoit dès lors les possibilités offertes par ce moyen de transport : plus de distance, sur des parcours plus difficiles, avec plus de régularité, et en transportant plus de choses. Une fois l’idée validée, et afin d’en tirer le meilleur parti, il est important d’orienter son choix vers un vélo à assistance électrique qui correspond totalement à son utilisation, tout en prenant en compte que celle-ci va évoluer. En effet, le vélo électrique permettant de parcourir de plus grandes distances avec un même effort, on se surprend à l’utiliser beaucoup plus souvent qu’un vélo traditionnel.

Qu’est-ce qu’un vélo à assistance électrique ?

Un vélo à assistance électrique (VAE) est avant tout un vélo. Un VAE ne peut pas fonctionner si l’on ne pédale pas dessus. L’assistance électrique vient accompagner le pédalage, afin de donner plus de puissance à l’effort déjà fourni par le cycliste. Cette assistance est dosée en fonction du niveau choisi par l’utilisateur, par l’effort qu’il est en train de fournir, et par les paramètres intrinsèques du moteur.

C’est l’assistance qui est électrique, pas le vélo, ni le cycliste.

 Le VAE n’est donc pas un vélo de feignant. Ce n’est pas non plus un vélo pour les personnes qui ne souhaitent pas pédaler. Ce n’est pas non plus un vélo uniquement destiné aux personnes qui auraient besoin d’aide pour pédaler. Chaque cycliste définit sa propre utilisation du vélo à assistance électrique.

Le vélo à assistance électrique n’est pas récent. Les premiers prototypes ont été conçus avant que le Tour de France soit créé. Certains artisans en fabriquaient dans les années 70 et certains pays d’Asie utilisent ce mode de déplacement en masse depuis maintenant 20 ans.

Sa forme et son utilité ont su évoluer au fur et à mesure des évolutions technologiques et des habitudes des cyclistes, mais la philosophie reste la même : tout le monde peut faire du vélo à assistance électrique.

vélo électrique garé sur une terrasse

Anatomie d’un vélo électrique

Le vélo à assistance électrique représente un budget conséquent. Il est important de bien situer vers quel type de matériel on va s’orienter, et de quelle manière il a été conçu, fabriqué, assemblé. La plupart des vélos à assistance électrique en France sont fabriqués en Europe avec des normes de conception sérieuses et offrant des gages de qualité reconnus. De nombreux paramètres ont été pris en compte pour le concevoir.

Certains composants d’un vélo à assistance électrique déterminent son confort et son comportement :

  • Le cadre
  • La fourche
  • La taille des roues
  • Le freinage
  • La transmission
  • Le type de motorisation

La qualité d’un vélo à assistance électrique se traduit par l’emploi de matériaux et de technologies particulières dès sa conception qui donnent des indications sur la robustesse, le comportement, la qualité, et la durée de vie de l’ensemble.

Pour aller plus loin : Anatomie d’un vélo électrique 

comparaison vae bosch et impulse

Comment choisir un vélo à assistance électrique ?

Le choix de son vélo à assistance électrique est en premier lieu défini par l’usage auquel on le destine. Mais également par le budget que l’on peut y allouer, lors de l’achat et durant son utilisation. Un VAE pouvant servir pour des loisirs, du sport, des déplacements personnels ou professionnels, la fréquence à laquelle il va servir peut tout autant être faible ou élevée. Ces paramètres incitent à des arbitrages importants sur la qualité, le confort et la solidité de celui-ci.

Lors de son achat, l’attention doit donc se porter sur :

  • L’utilisation à laquelle le vélo se destine
  • La qualité de fabrication et d’équipement
  • Le budget que l’on souhaite y allouer
  • Le service attendu de la part du vendeur

Des possibilités de financement existent pour un vélo à assistance électrique.

Le VAE se démocratise, et les pouvoirs publics ainsi que les professionnels du secteur facilitent l’accès à ce nouveau mode de déplacement en proposant des aides à l’achat, et un accompagnement vers l’adoption de ce mode de transport.

Principalement issus d’une fabrication européenne, ces vélos peuvent également être achetés d’occasion, à condition de savoir déceler d’éventuels vices ou de futures réparations, tout en se passant des conseils d’un professionnel.

vélo électrique au bureau

Quels sont les types de vélos à assistance électrique ?

Il existe autant de types de vélos à assistance électrique que de types de vélos sans assistance électrique. Il est désormais possible d’acheter un vélo à assistance électrique pour une utilisation urbaine, ou un vélo à assistance électrique de route, pour aller grimper des cols alpins. En revanche, il n’existe pas de vélo à assistance électrique permettant de tout faire. Mais il existe des vélos à assistance électrique de compétition.

Les principales catégories de vélo à assistance électrique 

  • Vélo de ville à assistance électrique
  • VTC à assistance électrique
  • VTT à assistance électrique
  • Vélos de route à assistance électrique
  • Vélos de randonnée à assistance électrique
  • Vélos à assistance électrique rapide – Speed Pedelecs

 Chaque vélo à sa spécificité, et son utilisation.  Si on souhaite faire différents usages de son vélo électrique, comme des trajets urbains et des sorties sur chemins, des choix en matière d’équipements s’impose. En fonction de son utilisation prévue, un magasin agréé parviendra toujours à orienter vers un modèle présentant un compromis correspondant à une utilisation personnelle.

Pour aller plus loin : Quels sont les types de vélos à assistance électrique ?

Schéma vélo électrique

Comment utiliser un vélo à assistance électrique ?

Quand on sait faire du vélo, c’est pour toute la vie. Oui, effectivement, mais le vélo électrique demande un peu d’adaptation, tant en termes de comportement que d’habitude.

Ajouter un peu de vélo à assistance électrique dans son quotidien demande un peu de préparation et d’adaptation. Le VAE ne bouleverse pas les habitudes que l’on a avec un vélo classique, mais compte tenu de son poids, de sa vitesse, et de la régularité avec laquelle on l’utilise, il est important de prendre le temps de se l’approprier.

C’est un vélo qui nécessite une gestion de l’assistance, à la fois par le moteur, mais aussi par le cycliste et dont l’autonomie est à prendre en compte. Une fois ces principes assimilés, les possibilités du vélo à assistance électrique sont décuplées : il est possible de transporter des charges, de voyager avec ses enfants, de faire du sport, de faire de la longue distance et de circuler dans le trafic urbain en toute sécurité.

garage à vélos

Comment tirer le meilleur parti de mon vélo électrique au quotidien ?

Au jour le jour, un vélo à assistance électrique permet de faire plus de choses qu’avec son vélo classique. On gagne du temps et on fait moins d’effort, tout en parcourant de plus longues distances. Les exemples d’avantages et de bienfaits du vélo à assistance électrique sont nombreux, et propres à chacun, mais beaucoup sont systématiques et immédiats. A condition de s’être bien préparé au nouvel environnement dans lequel on va évoluer avec son vélo.

 En VAE, la vitesse augmente, les habitudes changent, les trajets et le mode de déplacement aussi…

Si l’on souhaite tirer tous les bénéfices de son VAE, il faut adopter quelques habitudes de fonctionnement, notamment en utilisation urbaine et quotidienne.

L’entretien d’un vélo à assistance électrique est identique à celui d’un vélo sans assistance. A la différence qu’il se fait plus régulièrement, dans la mesure où l’on roule plus vite, et plus souvent avec. La motorisation de ces vélos est sans entretien et requiert uniquement quelques précautions d’utilisations.

Réglage console vélo électrique Bosch