Quels sont les différents types de vélos électriques

Comme pour les vélos classiques, il existe maintenant autant de sortes de vélos électriques que de pratiques différentes. En effet, outre la partie motorisation, la géométrie, le matériau utilisé, les composants diffèrent selon les contraintes d’utilisation et la pratique principale. Selon que le cycliste se déplace au quotidien en ville, ou ait besoin d’un vélo polyvalent qui lui servira toute la semaine et pour ses randonnées, le VAE qui lui sera proposé sera tout à fait différent. C’est pour cette raison qu’il est indispensable, lors du choix du vélo électrique, de prendre tout le temps nécessaire avec le vendeur pour décrire sa pratique, ses besoins, ses contraintes afin d’être conseillé au mieux. De la même façon, l’essai est absolument indispensable pour « sentir » le vélo au niveau de son tempérament, du confort qu’il propose, de ses qualifications techniques.

Les vélos à assistance électrique pour la ville

Le vélo électrique conçu pour un usage urbain est sans doute le type de VAE le plus répandu en Europe et qui a le plus d’ancienneté par rapport à ses homologues.

L’utilisation était au départ très contrastée selon les villes et les régions, mais il devient maintenant une constante du milieu urbain, en particulier dans les grandes métropoles, et continue à se développer à grande vitesse. Son usage est plébiscité par les collectivités qui encouragent les cyclistes à franchir le pas grâce aux aides à l’achat proposée dans de nombreuses régions. Le vélotaf électrique a en effet été le premier vecteur de démocratisation du vélo à assistance électrique.

Les principales caractéristiques du vélo électrique urbain sont le confort, une assistance électrique performante pour réaliser ses trajets avec un moindre effort, ainsi que des équipements permettant un minimum d’entretien.

Jeune femme à vélo le long d'un fleuve avec péniche

Les vélos pliants à assistance électrique

Le vélo électrique pliant, de plus en plus plébiscité par les clients des magasins de vélo, nécessite une vraie réflexion quant à son utilisation, et ce afin de choisir le modèle idéal pour son usage.

Il existe en effet deux versions : le vélo électrique compact, qui permet un encombrement minimal (en termes de longueur, de hauteur et de poids) et qui reste un véritable vélo à dimension réduite et le vélo électrique pliant à proprement parler, qui sera surtout conseillé pour des personnes qui ont une nécessité de compacité plus importante, en particulier pour prendre le train ou l’avion.

Les vélos à assistance électrique pour randonner

Le VAE de randonnée pourrait bien révolutionner le cyclotourisme. En effet, avec un vélo électrique, on peut imaginer parcourir plus de distance, aller plus vite et s’affranchir des reliefs les plus ardus. Et ce sans forcément être plus fatigué à l’arrivée ou perclus de courbatures. Côté bagages, ces vélos électriques permettent de charger sans se soucier du poids transporté, car à quelques kilos près, l’assistance électrique soulagera le cycliste en toutes circonstances.

Par le travail spécifique des fabricants sur des éléments aussi essentiels que la géométrie du cadre, la transmission, le freinage et les éléments de confort indispensables, le vélo électrique de randonnée devient l’allié de publics aussi variés que les retraités, les jeunes actifs transportant des enfants dans une remorque, les couples dont l’un des deux a une allure moins rapide que l’autre, etc…

Au vu de l’expansion de ce nouveau mode de transport, les fabricants développent des consoles de plus en plus perfectionnées avec GPS intégré (telle la console Nyon) et des outils comme « Ebikemaps » sont nés et facilitent la vie du cyclotouriste devenu connecté.

Le vélo cargo à assistance électrique

Le cargobike électrique  est devenu un incontournable en milieu urbain : ce drôle de vélo, particulièrement robuste et précédé d’une caisse en bois, plastique ou métal, permet de transporter des enfants, du matériel, et ce sur des distances importantes et malgré un relief éventuel. Pour beaucoup de familles l’utilisant au quotidien, ou de professionnels (en particulier les artisans), le cargo-bike électrique remplace totalement une voiture, voire un petit utilitaire, de par sa capacité de chargement et sa facilité à le manœuvrer en plein centre-ville. Les vélos cargo sont sans doute la catégorie qui a le plus vite adopté l’assistance électrique. En effet, celle-ci devient vite nécessaire dès lors que le relief des parcours s’élève ou que la charge transportée devient importante.

Les grandes familles de cargo à assistance électrique :

  • Les triporteurs électriques qui demandent une prise en main différente de la conduite d’un vélo traditionnelle, due aux trois roues et une large caisse, mais ils offrent une stabilité parfaite à l’arrêt.
  • Les biporteurs électrique sont plus intuitifs dans le pilotage car la conduite est quasi-similaire à vélo simple. Roulants et dynamiques, ils assurent une excellente maniabilité, ce qui permet de se faufiler dans la circulation.
  • Les longtails électrique, ou encore vélos cargos avec porte bagages rallongé sont sans doute les plus compacts et maniables de cette grande famille des vélos électrique de transport.

Les VTT à assistance électrique

Les VTTAE sont avant tout des VTT : tout, dans leur géométrie de cadre et le choix des composants en font des vélos exceptionnels en pleine nature. L’anglicisme « Mountain Bike », littéralement « vélo de montagne », prend ici tout son sens. Il est pourvu d’un discret moteur électrique aux performances exceptionnelles. C’est ainsi que les plus hauts sommets et les pistes les plus engagées se mettent à la portée de tous pour plus de plaisir. Que l’on soit néophyte, VTTiste occasionnel ou sportif chevronné, tous les pratiquants trouveront un avantage à l’assistance électrique sur un VTT. Pour certains, ce sera une aide qui permet simplement de parcourir et de gravir ce qui n’était envisageable sans une condition physique minimum. Pour d’autres, c’est un nouveau moyen de dépasser ses limites, toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus haut ! En montagne, certaines personnes font le comparatif entre l’arrivé du VTT électrique et l’invention des remontées mécaniques pour le ski au 20ème siècle. Dans les deux cas cela a permis de démocratiser une discipline élitiste par ses contraintes physiques.

Sportif à côté d'un VTT électrique à la campagne

Les vélos de route à assistance électrique

Le vélo de route ou vélo de course peut être perçu comme élitiste, un peu exclusif dans sa pratique du fait du temps qu’il demande pour s’entraîner et de l’effort demandé. Les motivations des cyclistes peuvent être très différentes mais l’enjeu est le même : relever des défis (personnels ou collectifs) de distance ou de relief. Le VAE de route permet à un peloton de garder la même cadence sans que les cyclistes les moins expérimentés se laissent distancer, ou encore de découvrir les joies et les sensations de gravir un col pour certains. Pour cela, encore faut-il savoir bien utiliser l’assistance : quelques conseils permettent d’optimiser aisément l’aide fournie par la motorisation. Plus d’informations sur les vélos de route à assistance électrique.

Les VTC à assistance électrique

Le VTC, ou vélo électrique tout chemin est un vélo mixte. Il permet de sortir de l’environnement urbain et de s’affranchir des chemins forestiers. Généralement doté de pneus polyvalents et de petites suspensions, ce type de vélo offre un agrément de conduite mi-sport / mi-confort. Dans sa version électrique, le VTC permet de parcourir des distances plus importantes, en particulier pour des cyclistes peu habitués à gérer un effort soutenu sur une longue durée.

Femme avec un VTC à assistance électrique au bord d'un lac

Les vélos rapides à assistance électrique

Appelés Speed Bikes ou vélos électriques rapides, ces bolides permettent de rouler jusqu’à 45 km/h et ainsi de parcourir rapidement des distances très importantes en milieu urbain, périurbain, voire sur des balades sportives. En effet la capacité des nouvelles batteries offre une autonomie permettant d’envisager aisément des parcours d’une soixantaine de kilomètres en moyenne. En ville, c’est une alternative idéale aux deux-roues motorisés : ils conservent le plaisir du pédalage, une maniabilité et une réactivité accrue en milieu urbain en même temps qu’une vitesse de croisière importante.

Ils relèvent par contre d’une législation spécifique qui interdit leur usage sur les pistes cyclables et nécessite le port d’un casque homologué, une assurance spécifique et une immatriculation. On peut dire que c’est le vélo électrique 2.0.

Cycliste sur un VAE 45 km/h