Le vélo cargo à assistance électrique

Le cargobike, ce vélo porteur est fait pour transporter de lourdes charges et se développe de plus en plus dans sa version avec assistance électrique. Ce vélo permet de remplacer la voiture au cœur du centre des grandes villes européennes et américaines. La version « électrique » du cargobike lui permet de parcourir de plus grandes distances, de porter de plus lourdes charges, de le rendre accessible à un plus grand nombre.

Que ce soit pour transporter toute une famille ou bien pour transporter son matériel pour un usage professionnel, le cargo bike est né pour changer la ville.

Histoire des cargobikes électriques

Les cargobikes ont commencé à se développer fin XIXème-début XXème en Europe, prioritairement aux Pays-Bas, au Danemark et en Angleterre. Dans ces pays, l’usage du biporteur est presque devenu culturel.

Dans les années 50, le cargobike se développe comme vélo à tout faire, destiné au transport, en particulier pour un usage professionnel.

Dans la plupart des autres pays européens, ce type de vélo porteur a commencé à se développer vraiment seulement depuis 2009-2010. Il reste à l’époque un véritable OVNI pour les passants. Il commence maintenant à se répandre et à trouver une place dans toutes les grandes villes.

Ces dernières années, le biporteur s’est considérablement répandu, en particulier dans certaines villes et leur usage a été clairement encouragé dans certaines villes comme à Nantes où la communauté d’agglomération propose une aide à l’achat pour cargobike.

Plusieurs marques restent leaders jusque dans les années 2000 (Christiania, Bakfiets…) et de nouveaux fabricants émergent alors, proposant des vélos et revoyant tout ce qui peut encore être amélioré, tant pour le confort des enfants que pour le cycliste.

Le terme « cargo bike » englobe des vélos aussi différents que les biporteurs, triporteurs, longtail, vélo porteur, etc…

Père avec ses deux enfants sur un vélo cargo électrique

Cargobike vs cargobike électrique

Qu’il soit à assistance électrique ou non, les caractéristiques du cargobike sont constantes : centre de gravité abaissé, enjambement facilité, tubes plus résistants, jantes double paroi…

Le choix entre la version classique ou la version électrifiée se fait selon les besoins et contraintes du cycliste. Le surpoids, lié à la motorisation et batterie est d’environ 6-8 kilos, n’est pas sensible une fois que le biporteur est en mouvement car l’assistance compense complètement la masse du cargobike.

  • Un relief important ou une longue distance à parcourir :

Si le trajet du cycliste comporte un relief accru ou bien si la distance à parcourir dépasse quelques kilomètres, la version électrifiée sera à préférer. Et le jour où le cycliste n’est pas très en forme, il n’hésitera pas ainsi à enfourcher son biporteur, quitte à mettre l’assistance à un niveau un peu plus élevé afin que l’aide soit plus présente.

  • Un poids important à transporter au quotidien :

Pour transporter de lourdes charges (plusieurs enfants à partir de 5/6 ans, 3 enfants et plus ou bien une marchandise pesante). Dans ce cas aussi la version électrifiée sera très appréciée, notamment au démarrage et à faible vitesse : l’assistance soutiendra le cycliste qui ne peinera pas à lancer la vitesse minimale pour être en équilibre.

Types de motorisation des biporteurs électriques

Les premiers systèmes d’assistance électrique sur les biporteurs étaient peu fiables, or vu les contraintes supportées par ce type de vélo, une motorisation de qualité et durable est absolument indispensable !

Et comme le cargobike remplace souvent une voiture… aucune famille ni professionnel ne peut accepter qu’il reste longtemps immobilisé.

Les premiers systèmes d’assistance électrique sur les cargobikes ont permis de démocratiser l’usage de ce type d’engins dont la pratique est longtemps restée exclusive à cause du poids et du relief des parcours.

Par contre, ces premières générations de moteurs un peu poussifs et énergivores, ne proposaient généralement pas plus de 30 à 40Nm de couple. Des performances peu acceptables vu les contraintes supportées par ce type de vélo. Le moteur, situé dans le moyeu de la roue avant ou arrière, le vélo était soumis à soit une assistance par traction de type tout ou rien (parfois désagréable au comportement), soit par propulsion avec un poids concentré à l’arrière du biporteur et l’impossibilité d’installer un système de vitesses intégrées pourtant bien utile et pratique.

Les fabricants se sont donc rapidement associés aux plus grandes marques de moteurs pédaliers dont la fiabilité et la réputation n’est plus à faire comme Bosch, Shimano, Yamaha, Panasonic, Brose… Aujourd’hui l’offre des cargobikes électrique permet de parcourir la ville tous azimuts sans se soucier de la charge ni du relief.

Transporter sa famille à vélo

Le Guardian titrait le 22 janvier 2014 : « Your new car? The cargo bike with some electric assistance”.

L’utilitaire familial, version mode doux, est enfin là !

Au-delà du simple transport d’enfant, le biporteur est un vélo très polyvalent, qui transportera aisément tout ce dont une famille a besoin : courses, cartables, sacs, instruments de musique, etc…

Plusieurs marques de cargobikes sont nées de l’initiative de parents qui voulaient répondre aux besoins de leur famille (Urban Arrow, Babboe…) et sont donc particulièrement axés pour être parfaitement adaptés pour des couples vivant en milieu urbain et souhaitant continuer à être mobiles avec leurs enfants.

Il est possible de transporter jusqu’à 3 ou 4 enfants en simultané, du plus jeune âge à une dizaine d’années.

A quand la sortie de la maternité pour maman et bébé en biporteur ?

On peut l’imaginer ! En effet, les accessoires (banquette, coussin, siège de maintien, etc…), au départ très artisanaux, se multiplient et sont maintenant aboutis et sécurisants pour les enfants comme pour les parents.

Par ailleurs, les fabricants actuels veillent maintenant à concevoir des accessoires qui peuvent ensuite être utilisés sur un vélo classique. Cette compatibilité facilite la vie des usagers !

Deux mères avec leurs enfants dans un biporteur et triporteur

Acheter un cargo bike, un véritable investissement sur la durée

L’achat d’un biporteur doit véritablement être considéré comme un investissement et non comme une simple dépense dans le budget familial. Des aides ont été mises en place dans certaines régions pour favoriser l’achat de vélo électrique, parfois même pour des biporteurs, comme la métropole de Nantes, qui a voté en 2014 la prolongation de la subvention pour l’achat d’un cargobike.

D’autres solutions de financement sont possibles. Bon à savoir : le biporteur est facile à revendre. La demande excède encore largement l’offre et les biporteurs d’occasion sont extrêmement recherchés ! La valeur de revente reste importante et la longévité et la durabilité du vélo lui-même permettent de voir à long terme.

Enfin, l’investissement dans un biporteur revient souvent à abandonner sa voiture… ce qui permet des économies substantielles chaque année (jusqu’à 3000 £ – calcul du Guardian).

Un vélo utilitaire électrique à usage professionnel

En centre-ville, il est tout aussi rapide et commode de se déplacer avec un vélo cargo électrique tout en minimisant la pollution et l’impact écologique au quotidien. Donc un gain de temps notable dans le déplacement pur et dur sur des trajets embouteillés, mais aussi la possibilité de se garer aisément. Parfois, le temps de trajet automobile peut doubler avec le temps de recherche de stationnement.

Il permet donc un véritable gain de productivité pour les professionnels qui se déplacent en centre-ville. De nombreux corps de métier se sont lancés avec le cargobike : du livreur de colis au plombier, de l’agent de propreté au paysagiste, du restaurateur à l’ostéopathe. La liste s’allonge avec le temps et la créativité est sans cesse en mouvement !

Dans les débuts du cargobike, deux familles étaient nettement opposées : le cargobike familial et le cargobike professionnel.

Aujourd’hui, les fabricants ont compris que la modularité était essentielle afin que le cargobike demeure le vélo de transport favori au fil des années : l’artisan qui utilise un vélo  de transport pourra le transformer lorsqu’il aura des enfants, et celui dont les enfants sont devenus trop grands pourra changer la caisse et pouvoir continuer à l’utiliser en mode transport.

Cette modularité, qui se fait simplement grâce au changement de la caisse, lui permet donc une plus grande polyvalence et donc d’avoir une valeur de revente plus importante.

Le cargobike aura un rôle de plus en plus important dans le cœur des grandes villes du fait de son agilité, de sa capacité de chargement, de sa praticité et de sa rapidité.

Des vélos électriques pas ordinaires pour des cyclistes extraordinaires

Des rassemblements de « cargo bikers » avaient déjà lieu dans les années 50 au Danemark ou aux Pays-Bas. Les cyclistes se retrouvaient à l’occasion de courses, dans une ambiance festive.

Photo historique rassemblement biporteurs à Copenhague

Photo courtesy of and © Copenhagen City Museum / Københavns Bymuseum.

En France, depuis quelques années, des rassemblements ont vu le jour et permettent à tous ces cyclistes atypiques de se retrouver. Le CargoBikeMeeting, qui a lieu à Paris, et depuis récemment à Nantes, est un moment convivial pendant lequel des échanges ont lieu autour d’épreuves telles que des courses, des courses d’adresse…

Rassemblement cargobike meeting nantes 2015

Une communauté s’est créée autour de ce vélo attachant, et celle-ci n’a pas fini de s’agrandir !