Les vélos pliants à assistance électrique

Nombreux sont les futurs utilisateurs de vélos électriques qui rentrent dans les magasins de cycle en demandant un vélo électrique pliant. En faisant simplement l’exercice de chercher sur Google « vélo électrique pliant », de multiples résultats très différents apparaissent. Mais comment séparer le bon grain de l’ivraie ?

Déterminer son besoin en matière de vélo pliant électrique

Il n’existe actuellement pas de vélo pliant électrique doté des mêmes qualités qu’un vélo électrique taille standard de même niveau de qualité.
Mais êtes-vous totalement sûr que vous avez besoin d’un vélo pliant ou est-ce l’encombrement qui doit être réduit ? Il est primordial de réfléchir à son besoin réel.

Pour classifier les usages des vélos pliants, Tern propose une philosophie intéressante basée sur la fréquence de pliage basée sur le calendrier : journalier, hebdomadaire, mensuel ou annuel.

Pour un besoin de pliage régulier

Pour un usage régulier, voire quotidien, il faudra composer avec la réalité. Un vélo pliant électrique de qualité pèsera trop lourd si l’on n’a pas les épaules d’un bodybuildeur. Et on risque aussi de rouler sur un vélo guimauve si son cadre n’est pas suffisamment renforcé. Au premier effort sur le guidon (côte raide ou vent de face), le cadre va jouer les filles de l’air et on a facilement l’impression de rouler sur un jouet et non plus sur un vélo électrique.
Un besoin de pliage quotidien laisse entendre que son usage sera intermodal… et donc que l’on prendra très régulièrement soit le train, le bus ou la voiture et que la distance parcourue sera plus courte à vélo pour finir son trajet global.

L’assistance électrique est-elle réellement nécessaire dans ce cas ? Pour des trajets aussi courts et probablement plats ?

Peut-être qu’un vélo pliant non assisté performant fera aussi l’affaire. Éventuellement additionné d’un vélo électrique standard pour les autres trajets plus longs.

Pour un besoin de pliage occasionnel

Dans le cas d’une utilisation très occasionnelle, soit pour certains déplacements professionnels, soit dans le domaine des loisirs (notamment pour transporter dans une voiture ou un camping-car), un vélo électrique pliant même un peu trop lourd ou long à plier fera l’affaire.

Mais si le programme d’utilisation est supérieur à 1000 km par an, il faut tout de même rester sur un vélo de qualité, sinon celui-ci ne tiendra pas sur la durée.

Le vélo électrique compact

C’est une véritable alternative au vélo électrique pliant ou un vélo électrique aux dimensions réduites.

La plupart des vélos pliables sont trop souples et ne permettent pas une conduite “dynamique ou sportive”.

Il faut donc bien réfléchir à ce que l’on souhaite avant l’achat : a-t-on réellement besoin d’un vélo qui se plie au niveau du cadre ? A-t-on besoin de pliage ou besoin de compacité ?

Si le besoin réel est la compacité et que la longueur réduite d’un vélo compact peut convenir, point n’est besoin d’utiliser un vélo pliant. La solution c’est le Compact.

La recherche de compacité plutôt que de pliabilité explique probablement en partie le développement actuel du segment des vélos électriques compacts. L’intérêt grandissant pour ces vélos compacts de la part des professionnels et des utilisateurs est prégnante à Eurobike.

vélo électrique compact

Kalkhoff Sahel Impulse

Un vélo électrique à la largeur minimaliste

Si c’est la largeur qui pose problème, la solution repose dans l’usage de pédales pliantes ou amovibles combinées à une potence pivotante (et réglable en hauteur). Ce type de potence permettra d’aligner le guidon le long du cadre et d’obtenir un gain de place considérable.

Potence de vélo pliant position repliée

Un vélo électrique plus compact en longueur

Le vélo « Compact » est plus court d’environ 20 à 30 cm versus un vélo électrique standard. La différence qui permet justement de glisser son vélo électrique dans le coffre de sa voiture sièges arrière rabattus… ou pas.

Comparatif vélo électrique taille standard et vélo compact

Un vélo qui permet de gagner en hauteur

Le vélo est encore trop encombrant pour pouvoir le rentrer verticalement dans le coffre d’une voiture ou pour le glisser sous un placard dans un appartement ? Peugeot par exemple a intégré une potence pliante à son modèle compact électrique, l’AE-21.
La potence se rabat contre le cadre. Une fois la selle baissée, la hauteur est vraiment minimale pour un gain de place évident.

Un gain de poids sur les vélos compacts

Les vélos compacts électriques actuels oscillent entre 20 et 23,5 kg environ. Les modèles plus lourds étaient vraiment incohérents vu le poids des VAE standard.

Le gain de poids moyen dû aux petites roues et petit cadre est d’environ 2 à 3 kg. Il est hélas contrebalancé par les ajouts nécessaires pour conserver un minimum de confort. Suspension, tige de selle à parallélogramme…

Les fabricants pourraient descendre sous les 20 kg mais le confort pourrait être spartiate.

Conserver un bon confort pour le cycliste

Les petites roues ne sont guère confortables si on combine à la fois étroitesse du pneu, gonflage important (pour conserver un bon roulement), compacité du cadre et rigidité de la fourche alu. Pour suppléer à la retransmission des irrégularités de la route, le fabricant a deux options : soit le montage de pneus basse pression, soit l’intégration d’un système d’absorption des chocs au niveau du cadre.

  • Pneus basse pression : les pneus “balloon” basse pression s’avèrent en général un bon choix qui n’alourdit pas l’ensemble,
  • Tige de selle à parallélogramme Suntour NX SP12. Un peu surprenant lors de la première utilisation mais d’un rapport poids/confort imbattable.
  • Pour une réduction du surpoids dû à la fourche suspendue, il est aussi possible d’utiliser un guidon amortissant comme le Baramind city.

Quels sont les inconvénients des vélos électriques compacts ?

Si le confort est une priorité absolue, le compact ne sera pas la meilleure réponse. Le compact s’accommode par-contre bien de pilotes cherchant les sensations et un engin capable de s’adapter à une conduite urbaine rapide. Il adore se faufiler entre les voitures.

Les petites roues opposent plus de résistance au roulement, l’autonomie sera un peu plus faible.

Randonner avec un compact électrique

La randonnée chargée est tout à fait possible moyennant une tige de selle suspendue pour conserver le confort pour les longs trajets. Il faut aussi anticiper le mode de fixation des sacoches avant.

Le faible encombrement est un atout pendant les plans galères. En cas de problème mécanique qui nécessite une dépose en voiture/camionnette ou un trajet en TER (trains régionaux en France) par exemple.

Un vélo électrique pliant familial

Les compacts ont des tailles de tube de selle comprises entre 40 et 45 cm, ce qui permet à des utilisateurs de petite taille autour de 155 cm de s’en servir.

Et grâce à leur potence réglable sans outil et leur géométrie bien étudiée, ils sont utilisables par des personnes jusqu’à 190 cm environ (données moyennées). Un point intéressant pour un usage familial ou pour le prêter à un(e) ami(e) de passage qui souhaite explorer votre ville ou la campagne environnante.

Le vélo électrique pliant

Les fabricants cherchent et nous laissent découvrir chaque année des prototypes de VAE pliant ; la question est de savoir si en matière de vélo électrique léger, le Graal existera un jour. A ce jour, il faut avoir conscience que les vélos pliants électriques sur le marché présentent chacun une faiblesse dans un domaine donné. Soit un manque d’autonomie (la norme actuelle est de 300 à 400 Wh mini), soit une partie cadre trop souple, soit un montage de périphériques bas de gamme qui ne survivra pas à un usage régulier.

Il faudra donc bien réfléchir quelle faiblesse du VAE pliant est acceptable dans votre cahier des charges et dans tous les cas, il faut impérativement tester le vélo avant son achat pour s’assurer qu’il conviendra à ses attentes.

Les contraintes sont importantes pour les fabricants, qui doivent composer avec les éléments suivants :

  • Un poids le plus réduit possible
  • Une assistance de qualité
  • Une compacité une fois plié
  • Un système de pliage utilisant la meilleure technologie
  • Un confort optimal pour le cycliste
  • Une bonne rigidité du cadre
  • L’utilisation de composants de bonne qualité

Un vélo électrique pliant léger

La question la plus importante est celle du poids ; en effet, pour rappel, un bon vélo pliant pèse entre 10 et 13 kg environ.

Si on rajoute une assistance de 7 ou 8 kg batterie incluse et que l’on renforce le cadre pour résister à cette puissance supplémentaire, on atteint vite les 19 à 23 kg. Peu de marques à ce jour, parviennent à composer avec un poids inférieur.

Et au-delà de l’aspect pliant, il ne faut pas oublier que le vélo sera porté à de multiples reprises, une fois plié. Au-delà d’un certain poids, cette opération devient fastidieuse ou délicate selon le gabarit du cycliste.

Vélo électrique plié posé sur un piano

Une assistance électrique de qualité

Il faut s’assurer que l’assistance électrique est de bonne qualité (les vélos pliants électriques entre 500 et 1000 € sont des produits one-shot. L’expression « one-shot » signifie qu’il n’y aura pas de SAV sérieux voire parfois pas de SAV du tout…).

Investir dans un vélo électrique pliant revient à s’assurer de sa durabilité dans le temps, d’une part grâce à la fiabilité du matériel et d’autre part à travers la possibilité de changer des pièces défectueuses ou ayant vieilli dans le temps, y compris au niveau de l’assistance (batterie, console, etc…).

Un vélo électrique pliant à l’encombrement minimal

Une fois plié, le vélo électrique doit tenir dans un espace minimal, c’est ce qui lui permettra d’être facilement logé dans un train, un bus ou un coffre de voiture, et c’est l’une des demandes récurrentes des clients qui recherchent ce type de vélo.

Un système de pliage utilisant les meilleures technologies

Le mode de pliage est fondamental : il existe de nombreuses possibilités sur le marché (que ce soit dans le domaine du vélo pliant comme du vélo électrique pliant) et le plus important réside dans le fait que les charnières et modes de pliage utilisent la meilleure technologie afin que celui-ci puisse subir à de très multiples reprises des pliages/dépliages.

Les ateliers de magasins de vélo reçoivent souvent des vélos pliants dont la qualité laisse à désirer et qui perdent en rigidité une fois que les éléments-charnières sont endommagés. Il est indispensable de s’assurer que les pièces peuvent être changées en cas de nécessité.

Un confort optimal pour le cycliste

C’est l’un des enjeux majeurs : en effet, le vélo pliant, utilisant des roues d’un diamètre inférieur (entre 16 et 20 pouces le plus souvent (parfois 24 pouces pour les plus grands) sont moins confortables que des vélos classiques ; il convient donc de garder une position la plus ergonomique possible une fois en selle.

Un cadre rigide

Cela va aussi dans le sens du confort : un vélo peu rigide sera désagréable sur la durée et par expérience, certains pliants pêchent réellement par leur manque de rigidité. Si l’on prend le même vélo additionné d’un moteur qui exerce sa force sur le cadre via la chaîne, le résultat est encore pire.

Des composants de qualité

Il est indispensable de s’assurer que le vélo propose bien un montage de périphériques et l’utilisation de composants de bonne qualité, ce qui favorisera sa durabilité dans le temps.

Une fois mesuré ses contraintes et ses besoins, il suffira donc de faire son choix entre un VAE compact et un VAE pliant