Comment choisir un vélo à assistance électrique ?

Le marché du vélo électrique ne cesse de croître depuis quelques années. Les constructeurs se multiplient, les gammes se diversifient : VAE de ville, vélo électrique trekking, vélo cargo à assistance électrique et même VTT électrique et vélo de route électrique pour les plus sportifs. Il n’est donc pas toujours simple de faire son choix parmi les nombreux modèles de vélos électriques.

Alors, quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un vélo électrique ?

Infographie présentant les critères essentiels pour choisir un vélo électrique

Infographie : Comment choisir un vélo à assistance électrique ?

Choisir son vélo électrique en fonction de son utilisation

Pour choisir un vélo à assistance électrique, il faut d’abord s’interroger sur ses intentions d’utilisation de son futur VAE.

Ainsi, un vendeur qui commence à présenter des gammes de vélos électriques sans avoir pris le temps de cerner votre profil risque de passer à côté d’éléments essentiels.

Un autre écueil à éviter consiste à être tenté de choisir un vélo « bon à tout faire ». Méfions-nous du « multifonctions » ; par exemple, un bon pliant n’est pas forcément un bon électrique.

La première question à se poser est donc : quelle est ma principale utilisation ? C’est ce qui permettra finalement de savoir lequel choisir parmi les différentes catégories de vélos électriques.

Infographie présentant tous les types de vélo électrique comme aide au choix

Infographie : Quel type de vélo électrique choisir ?

Il faudra ensuite affiner son choix en fonction d’autres critères, comme :

  • Le type de parcours et ses caractéristiques (distance, relief).
  • Les préférences de posture du cycliste (position relax, dynamique, sportive).
  • Les besoins en matière d’équipement selon les affaires transportées.
  • Les affinités avec une marque, un type de design.

Ces besoins permettront d’aller plus loin dans le choix de la motorisation, de la capacité de la batterie, de la transmission, du mode de freinage et du type de pneus.

L’acquisition d’un vélo électrique est un investissement à long terme ; si vous voulez que le VAE que vous convoitez devienne votre moyen de déplacement principal, comme par exemple pour votre trajet domicile-travail, le mieux est alors de tester le vélo sur le parcours en question. Cela vous permettra de vous assurer qu’il répond bien à vos besoins et de constater d’éventuelles limites. C’est la meilleure façon de vous assurer de faire le bon choix.

Vendeur vélo électrique avec une cliente qui tient un vélo électrique

Quelle marque de vélo à assistance électrique choisir ?

Les marques de vélo électrique à privilégier sont celles qui ont fait leurs preuves en termes de qualité, de durabilité des vélos, mais aussi de longévité de la marque : suivi dans les prises en charge de SAV et de disponibilité des pièces détachées.

Les meilleures marques de vélos électriques sont :

  • Ebm
  • Electra
  • Flyer
  • Focus
  • Gazelle
  • Gitane
  • Haibike
  • Kalkhoff
  • Moustache
  • Vélo de Ville
  • VSF
  • Peugeot
  • Riese & Muller

Certaines marques sont spécialisées sur un segment particulier et proposent aussi des modèles à assistance électrique dans leur gamme. Par exemple :

  • Fabricants de vélos pliants : Tern, Ahooga, Gocycle
  • Fabricants de vélos cargos : Yuba, Babboe, Urban Arrow
  • Fabricants VAE speedelecs : Stromer

Enfin, on observe une approche différente selon les marques : certaines sont des fabricants de vélo électrique uniquement (ex. Moustache, Gocycle, E.bike Manufaktur), d’autres sont des historiquement des constructeurs de vélos traditionnels, dont une partie de la gamme est à assistance électrique.

Quelle motorisation de vélo électrique choisir ?

Il n’est pas toujours simple de faire son choix entre les différents types de moteurs proposés sur les vélos électrique. Le premier paramètre à prendre en compte est l’emplacement du moteur.

Le moteur d’un vélo électrique peut être situé :

  • Au niveau de la roue avant (moteur roue avant)
  • Au niveau de la roue arrière (moteur roue arrière)
  • Au niveau du pédalier (moteur pédalier)

Chaque motorisation propose des sensations différentes (sensation de poussée ou bien accompagnement au pédalage progressif et fluide), c’est pourquoi il est important de les comparer en essayant en situation réelle, dans l’idéal sur son parcours habituel.

Aujourd’hui, on peut toutefois observer une véritable généralisation du moteur pédalier avec de multiples capteurs :

  • Capteur de couple
  • Capteur de cadence
  • Capteur de vitesse

La technologie va toujours vers plus de « sensation vélo », avec moins d’effet de rupture lorsque l’assistance se coupe. L’objectif est de favoriser le mouvement dans le prolongement naturel de l’effort du cycliste.

Au niveau des batterie, aujourd’hui la grande majorité utilise la technologie Lithium. Mais il existe encore de fortes différences de qualité (qui se retrouve au niveau de la longévité de la batterie). Mieux vaut s’orienter vers les batteries proposées par les grands fabricants :

  • Bosch
  • Impulse
  • Shimano
  • Yamaha
  • Continental

L’autonomie est aussi directement liée à la capacité des batteries. Des réserves d’énergie de 300 Wh à 600 Wh, voire plus pour certains vélos.

Deux mains opèrent un retrait d'une batterie de vélo électrique

Quelle taille de vélo électrique choisir ?

Pour choisir la taille de son cadre de vélo électrique, il faut savoir que les marques expriment la taille du cadre soit de façon chiffrée, soit avec les lettres (S, M, L, XL).

Comme dans le textile, chaque marque possède sa propre classification. De la même façon qu’une paire de chaussures taille « plus ou moins grand », les constructeurs ont leur propre logique de fabrication. Il faudra vous fier aux conseils du vendeur qui déterminera quelle taille de vélo électrique vous conviendra le mieux afin de rouler confortablement, en sécurité, et sans risques de douleurs au niveau des points sensibles (notamment aux genoux).

Chaque modèle englobe une hauteur minimale et maximale, et il est bien sûr possible de jouer les intermédiaires en réglant le vélo parfaitement à la taille du cycliste avec le réglage de la potence (qui déterminera la hauteur du guidon) et de la selle.

Enfin, si la taille du cycliste donne déjà un bon aperçu, l’idéal est de mesurer la hauteur de l’entrejambe pour s’assurer de la taille de cadre à choisir. Un essai validera avec certitude la taille correspondante au cycliste.

Pour idée, voici quelques exemples de tailles de cadre proposées par des marques :

  • Peugeot :

Taille du cycliste Taille de l’entrejambe Hauteur du cadre
<160 cm= » » td= » »> <77 cm= » » td= » »> 42 cm
160-165 cm 77-80 cm 42-45 cm
165 – 170 cm 80-83 cm 45-47 cm
170-175 cm 83-86 cm 47-49 cm
175-180 cm 89-93 cm 49-50 cm
180-185 cm 89-93 cm 50-53 cm
185-190 cm 93-95 cm 53-55 cm
>190 cm >95 cm 57 cm

• Kalkhoff :

Taille du cycliste Hauteur du cadre
<155 cm= » » td= » »> S (26 »)
155-166 cm S/M
164-186 cm M/L
184-191 cm L/XL
189-196 cm XL/XXL
>194 cm XXXL

• Gazelle :

Taille du cycliste Hauteur du cadre
150-165 cm 49 cm
155-170 cm 51 cm
160-175 cm 53 cm
170-185 cm 57 cm
185-195 cm 61 cm
195-210 cm 65 cm

Ainsi, pour chaque marque, il sera nécessaire de se reporter aux grilles de taille déterminées par le fabricant.

Quel est le prix d’un vélo électrique ?

Comment faire son choix dans la jungle des VAE proposés sur le marché ? Sur quel budget compter pour s’acheter un bon vélo électrique ? Ce sont des questions fréquentes sur les forums dédiés.

Investir dans un vélo électrique d’une marque renommée vous assure d’avoir une prise en charge de celui-ci en cas de problème, de perte ou de dysfonctionnement d’un des éléments (console, chargeur, batterie, etc.) et de pouvoir changer la pièce concernée.

Attention : au-delà de la partie électrique, les vélos électriques « pas chers » peuvent présenter des défauts de conception, d’assemblage ou de mauvaise qualité des composants sur la partie mécanique : cadre, fourche, freinage, roues, pneus, etc.

Penser à la réversibilité : acheter un vélo électrique bas de gamme chez un revendeur peu scrupuleux peut vous amener à perdre la mise initiale, tandis qu’un vélo de qualité conserve sa valeur dans le temps et pourra être revendu pour un bon prix.

Les questions autour du coût d’utilisation d’un vélo électrique sont récurrentes. Des inquiétudes autour de la maintenance de la partie électrique, autour de la durée de vie de la batterie, et même du coût de rechargement de la batterie.

Aujourd’hui, les solutions de financement d’un vélo électrique sont nombreuses par rapport à quelques années en arrière :

  • Crédit à la consommation
  • Solutions de location longue durée
  • Leasing (en particulier pour les entreprises qui souhaitent s’équiper d’un parc de VAE).
  • Subventions locales
  • Subvention nationale
Flyer d'un organisme de crédit donnant l'exemple d'un crédit consommation pour l'achat d'un VAE

Flyer d’un organisme de crédit présentant une solution de financement pour un vélo électrique

Enfin, il faut bien s’assurer que le revendeur est capable de faire l’entretien du vélo et d’agir en cas de problème SAV ou de réparation ultérieure.

Votre magasin de vélos :

  • Est-il équipé d’un atelier dédié au montage et à la réparation de vélo électrique ?
  • Compte-t-il des techniciens formés à ce type de technologie (des formations des constructeurs ont lieu chaque année, et le revendeur doit être capable de montrer le certificat Bosch, Impulse, Yamaha, etc.)
  • Est-il équipé des outils de diagnostic indispensables à la maintenance de vélos électriques ?

Toutes ces questions devront être posées pour s’assurer que votre revendeur n’est pas intéressé que par la vente mais restera à vos côtés tout au long de votre expérience avec votre nouvelle monture.