Quelle taille de cadre choisir pour un vélo électrique ?

Il est difficile de proposer un tableau d’équivalence universel dans la mesure où chaque marque a ses propres taillants, en particulier dans les marques étrangères, comme Kalkhoff, Gazelle ou Tern, qui dimensionnent leurs vélos électriques différemment. Il n’est d’ailleurs pas rare d’avoir un ou deux centimètres d’écart entre deux marques.

La morphologie et le profil du cycliste peuvent influer sur le choix du VAE : selon que l’on soit petit ou grand, en fonction de son âge et de besoins spécifiques éventuels dans la position sur le vélo, le choix du vélo électrique différera.

Dans tous les cas, le vendeur doit pouvoir vous faire essayer plusieurs modèles, afin de définir précisément la taille de vélo électrique et le cadre qui conviendra.

Comment choisir la taille de son vélo électrique

Comment s’exprime la taille d’un vélo électrique ?

La taille d’un vélo électrique peut s’exprimer de plusieurs façons.

  • En chiffres : ils correspondront à la hauteur entre boîtier de pédalier et haut du cadre, au niveau de l’emboîtement du tube de selle (en cm)
  • En lettres (de XS à XXL selon les marques).

La dimension du cadre influe sur le confort et le plaisir à rouler.

Deux éléments entrent en jeu sur la taille d’un vélo :

  • La taille du cadre du vélo
  • Le diamètre des roues

En parallèle, la géométrie, c’est-à-dire la forme du cadre, a son importance dans le comportement du vélo. Elle doit répondre précisément à l’usage de l’utilisateur.

Cycliste près de son vélo électrique Kalkhoff Endeavour

Quels sont les paramètres à prendre en compte pour choisir la taille de son vélo électrique ?

Il convient donc de prendre en compte :

  • Sa taille
  • La hauteur de son entrejambe
  • Eventuellement l’envergure/le rapport entre la longueur de ses bras, de son buste et de ses jambes.

Le technicien orientera vers une taille une fois ces mesures définies, et complétera cette proposition par un essai, afin de confirmer que la taille du vélo électrique convient parfaitement à la morphologie du cycliste.

Vendeur cycle conseillant une cliente sur l'achat d'un vélo électrique

Quelle position avoir sur un vélo à assistance électrique ?

La position du cycliste sur un vélo dépend :

  • De son niveau (utilisateur néophyte, habitué, expert) :
    Un cycliste débutant se sentira rassuré d’avoir les pieds quasiment à plat sur le sol (même si ce n’est pas la position la plus ergonomique), au moins dans les premières semaines d’utilisation. Il pourra ensuite remonter la selle progressivement, pour atteindre la hauteur optimale de pédalage.
  • De sa pratique (occasionnelle, régulière, intensive) :
    Pour une personne qui a une utilisation engagée ou sportive, une position dynamique, avec le buste incliné vers l’avant, est recommandée. A l’inverse, si le cycliste privilégie le confort et la sécurité, une position dos droit, permettant au regard de balayer la circulation, sera l’idéal en ville.
  • De ses attentes (confort, performance, efficience) :
    Certains vélos électriques sont joueurs et nerveux, pour une parfaite efficience. D’autres privilégient le confort du cycliste et sont plus difficiles à emmener au-delà des 25 km/h. Il est important de bien définir ses attentes pour trouver le vélo adapté.
  • De ses besoins spécifiques (douleurs, inconfort, contraintes médicales particulières)
    Si le cycliste insiste sur des soucis de santé (mal de dos chronique, un besoin particulier en termes de position de nuque, des poignets, des problèmes de genoux, une difficulté à enjamber le vélo, etc.), le vendeur se doit de proposer des réglages spécifiques sur le vélo électrique, pour supprimer ou au moins atténuer les inconforts repérés.
    Chacune des positions a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, la position dos droit est confortable en ville mais moins efficace au niveau de la performance. Ce sera à chaque cycliste, épaulé par le conseiller, à positionner le curseur en fonction de ces paramètres.

Un premier test permet souvent au cycliste d’exprimer ce qu’il apprécie ou non sur ce VAE, et donc au vendeur d’ajuster ses propositions en fonction de ses retours.

Si on se situe entre deux tailles, c’est aussi l’essai qui permettra de définir laquelle est la plus adaptée. Il n’y a pas de réponse unique : c’est en fonction du profil du cycliste et de ses ressentis que se décidera la version à privilégier. Par exemple, pour un cycliste averti, qui roule intensément, la taille supérieure sera choisie, alors que pour une personne senior, privilégiant la facilité d’enjambement du vélo et la sécurité, on optera pour la taille inférieure.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance de la qualité des réglages avant d’utiliser son vélo électrique pour la première fois : le vendeur doit attacher une attention particulière au réglage de la hauteur de la selle, de la potence, à l’ajustement du cintre et à la position des freins. Il arrive qu’un mauvais réglage entraîne des inconforts, voire que cela entraîne des pathologies spécifiques (tendinite, lombalgies, fourmillements, etc.).

Ces réglages doivent ensuite être ajustés en fonction du retour d’expérience du cycliste. Votre vélociste saura adapter finement vos demandes en fonction de votre ressenti, et éventuellement des points d’inconfort.

D’autres modifications peuvent être envisagées si besoin, notamment le changement de certains composants.

Cycliste qui pédale sur un vélo électrique bleu

Prendre en compte la morphologie pour choisir son vélo électrique

La morphologie du cycliste est un élément déterminant qui l’orientera vers telle ou telle gamme, en particulier pour quelqu’un mesurant en-deçà de 1.55 m ou au-dessus d’1.90m.

Une personne de petite taille ne pourra pas forcément enfourcher un Gazelle ; à l’inverse, une personne de grande taille ne sera pas forcément très à l’aise sur certains types de vélos, en particulier les pliants électriques. Les fabricants diversifient leurs gammes et prennent maintenant bien en compte ces contraintes en développant des tailles allant du XS au XL.

Il n’est pas nécessaire de faire une étude posturale pour l’achat d’un vélo électrique : cette démarche est seulement valable pour des sportifs cherchant la performance et une position au millimètre près, ce qui n’est pas le cas d’un utilisateur de vélo électrique.

Le vendeur pourra cependant vous faire passer sous la toise et notamment prendre la hauteur de votre entrejambe afin de calculer et de définir au mieux la taille du vélo à choisir. Celui-ci ne doit être ni trop petit, ni surtout trop grand.

Et dans le cas où on se situe entre deux tailles, l’idéal est d’essayer un modèle de chaque afin de ressentir sur quel modèle on se sent le plus à l’aise, et garder à l’esprit qu’il vaut mieux avoir un vélo trop petit que trop grand (car cela laisse toujours une possibilité de réglage au niveau selle et potence).

Enfin, parfois, l’appréhension, pour un cycliste néophyte, peut se traduire par le choix d’un vélo trop petit. C’est pour cela que nous conseillons de bien suivre les conseils du vendeur, qui est le plus à même d’orienter vers une taille ou une autre.

Vélo électrique grande taille

Au-delà de 1.90 m, c’est la taille et le poids du cycliste qui vont orienter vers tel ou tel modèle dédié. Il vaut mieux s’orienter vers un vélo robuste plutôt que sur un VAE léger avec des roues légères, qui ne sera pas adapté sur le long terme à son gabarit.

Globalement, les vélos électriques sont de plus en plus robustes et ceux de grande taille sont pensés avec un renfort supplémentaire au niveau de la géométrie (avec parfois une barre de renfort supplémentaire), du triangle, des roues. Tout est conçu pour une rigidité maximale. C’est ce qui explique que ces cadres sont souvent proposés uniquement en version diamant (plus rigide que la version wave ou trapèze).

Nous recommandons de choisir un vélo adapté à son gabarit et donc dans une taille de cadre adaptée (les fabricants allemands et hollandais proposent des vélos en XL et XXL).

En effet, il est toujours possible de faire sortir le tube de selle sur un vélo à la taille de cadre inférieure, mais il est indispensable de bien respecter les normes fabricant : du collier de serrage jusqu’au rail de la selle, la sortie de selle maximale est de 17,5 / 18 cm. Au-delà, on risque de rencontrer deux inconvénients :

  • Une posture peu ergonomique : l’assise est trop haute au regard de la position des mains sur le cintre.
  • Une sollicitation trop forte de l’appui sur le cadre, en particulier pour les personnes de plus de 100 kg.

Vélo électrique petite taille

Selon les besoins du cycliste, on peut simplement partir sur un vélo avec une taille de roues de 26 pouces.

Pour des personnes en-deçà de 1,50 m, il est parfois délicat de trouver des vélos adaptés. Il faut se tourner vers des marques comme Electra ou Gazelle, dont certains modèles proposent un tube de selle très incliné vers l’arrière.

Certaines marques ont développé des vélos en 26’’ et en taille XS et S, afin que les cyclistes de petite taille puissent avoir un vélo électrique qui corresponde bien à leur morphologie.

Il faut noter que pour une utilisation en ville uniquement, les vélos électriques en roue de 26’’ donnent une impression de réactivité et de maniabilité plus importantes : plus « coupleux », ils ont l’avantage de repartir plus vite après un arrêt, du fait du diamètre de leur roue et du centre de gravité plus bas. Un avantage en plus !

Le cycliste peut aussi être orienté vers un vélo électrique compact, ou même un vélo pliant électrique, dont le diamètre des roues et surtout la compacité globale pourra être encore plus adapté à sa taille.

Une autre astuce consiste à enlever la tige de selle suspendue, qui équipe de plus en plus de vélos, et de la remplacer par une tige de selle classique, ce qui permet de gagner quelques centimètres.

Le vélo électrique électrique XXL

Certaines marques, comme Kalkhoff, propose des vélos à assistance électrique XXL. On est tentés de penser qu’il s’agit d’une taille, à proprement parler, or c’est bien une fabrication de cadre spécifique. Ces vélos électriques robustes se déclinent dans toutes les tailles, et même en roues de 26 pouces.

C’est important de s’y attarder car ces VAE XXL peuvent correspondre à bien des usages : personnes en surpoids ou de grand gabarit mais aussi personnes transportant de lourdes charges, ou utilisant leur vélo de façon très intensive.

Sur ces vélos électriques XXL, tout est pensé pour une résistance supérieure. Si on garde l’exemple de Kalkhoff, qui en fait une partie de sa gamme, les avantages de ces vélos sont :

  • Cadre renforcé
  • Roues renforcées, avec un rayonnage spécifique
  • Motorisation performante, capable d’emmener de lourdes charges
  • Transmission et freinage performants

Tout est donc pensé pour une résistance maximale. Chez Kalkhoff, les autres vélos électriques ont une charge utile de 130 kg, et la famille de vélos électriques XXL peut supporter jusqu’à 170 kg… c’est dire la qualité des matériaux utilisés, la minutie de l’assemblage et la robustesse globale.

Homme fort gabarit sur vélo électrique grande taille