Quels sont les composants électroniques d’un vélo à assistance électrique ?

Parmi les parties essentielles au fonctionnement du vélo et de sa motorisation, se distinguent les divers composants électroniques qui assurent la transmission de l’énergie et des informations. Cette partie souvent cachée dans le cadre doit être d’une finition parfaite pour que le vélo fonctionne sans accroc dans le temps.

Comment sont reliés les composants d’un vélo à assistance électrique ?

Plusieurs éléments sont reliés à la motorisation :

  • La batterie
  • L’écran de contrôle
  • La commande de la motorisation
  • Le capteur de vitesse

Le faisceau qui relie la batterie au moteur est une pièce très importante du vélo. Elle doit être suffisamment fiable et solide pour ne pas être endommagée. Ce critère est d’autant plus important lorsque le faisceau passe intégralement à l’intérieur du cadre – auquel cas un démontage complet du vélo est nécessaire pour l’atteindre.

Lorsque le faisceau est situé à l’extérieur du cadre, ce qui est le cas sur des vélos d’entrée de gamme (car un passage en interne demande plus de manipulations et est donc plus coûteux à la fabrication), il s’expose forcément à des désagréments extérieurs lors de l’utilisation.

L’intégration des composants occasionne un surcoût sur le vélo, mais c’est également un gage de qualité pour le fonctionnement d’ensemble du vélo.

L’écran de contrôle situé sur le guidon est souvent vu comme une pièce maîtresse du système. En fait, il ne l’est pas. Son seul rôle est d’afficher des informations calculées et traitées par l’intelligence du vélo, qui se situé dans le moteur et dans la batterie. Quand il est amovible, il devient crucial, car il va faire office de clé de démarrage du vélo. Sans lui, l’assistance ne peut fonctionner.

Détail d'une console de vélo électrique Bosch Intuivia

La commande de motorisation est souvent déportée à gauche de l’écran de contrôle. Son rôle est de jouer sur les niveaux d’assistance de la motorisation et d’actionner certaines fonctionnalités. Très exposée, cette pièce doit être robuste. Dans le cas d’une casse la rendant inutilisable, l’ensemble écran de contrôle + commande de motorisation, ne formant qu’un, peut être à changer.

Le capteur de vitesse est situé à l’arrière du vélo, généralement dans la base arrière gauche. Cet élément est placé sur la roue pour déterminer la vitesse à laquelle se déplace le vélo. Dans le cas d’un vélo à assistance électrique, sa vitesse étant limitée à 25 km/h, l’information collectée par le capteur de vitesse viendra stopper l’assistance lorsque le seuil est dépassé. C’est un élément à préserver. Si l’assistance, lors de sa mise sous tension, ne détecte pas de capteur de vitesse, elle cessera de fonctionner.

Où se situe « l’intelligence » d’un vélo à assistance électrique ?

La qualité de l’assistance d’un vélo électrique est comme tout produit technologique, lié à la programmation qui lui est offerte. Son intelligence n’est pas artificielle mais elle s’adapte en fonction de l’utilisation qui est faite du vélo.

Les motorisations basiques, principalement les moteurs situés dans la roue, sont dotés d’une programmation simple, se contentant d’un fonctionnement binaire. Si la motorisation ressent un mouvement sur le vélo, elle va assister en fonction du niveau sélectionné par le cycliste.

Système moteur vélo électrique Bosch

Les motorisations au pédalier sont plus complexes et abouties. Elles sont dotées de plusieurs capteurs :

  • Capteur de couple
  • Capteur de vitesse
  • Capteur de rotation

Chaque information collectée par le capteur est transmise à la carte mère qui rétribuera une assistance calculée en fonction du niveau d’assistance souhaité par le cycliste, préalablement sélectionné sur l’écran de contrôle.

Chaque motorisation dispose de ses propres caractéristiques de fonctionnement, de son propre logiciel, qui ont été déterminés par son fabriquant.

La qualité d’une motorisation se juge donc aussi sur sa « finesse » à traiter ces informations et à rétribuer une assistance naturelle et efficace au cycliste.

Qu’est-ce qui influe sur la qualité des composants électriques du vélo ?

Compte tenu de leur exposition lors de l’utilisation, les composants électriques et électroniques du VAE se doivent d’être d’une qualité irréprochable.

Ils représentent la valorisation de la conception et de l’attention donnée par son fabricant. Un capteur de vitesse est toujours exposé aux projections de boue et il doit être conçu en conséquence. Le faisceau reliant la batterie au moteur doit également l’être, pour assurer une longévité digne de ce nom à l’ensemble du vélo, et la qualité de la transmission d’assistance.

Au contraire des éléments mécaniques d’un VAE, la motorisation et ses composants électroniques ne sont pas soumis à un entretien particulier, seulement à de simples précautions d’usage.